10/02/2009

Coluche ...

- Je pense que les pauvres sont indispensables à la la société, à condition qu'ils le restent

- Le barbecue, en gros, c'est un appareil qui te permet de manger des saucisses pratiquement crues mais avec les doigts bien cuits.

- Le plus dur pour les hommes politiques c'est d'avoir la mémoire qu'il faut pour se souvenir de ce qu'il ne faut pas dire.

- On ne dit pas un stylo noir, on dit un crayon de couleur.

- Un conseil : ne buvez pas d'alcool au volant, vous pourriez en renverser !
- Je ne suis pas superstitieux, ça porte malheur.


- Napoléon n'était qu'à moitié Corse : il ne croisait qu'un seul bras !

- Voler, c'est quand on a trouvé un objet avant qu'il ne soit perdu.

- Défense de cueillir des noisettes sous peine d'amande !

- Un ministre inculpé de corruption de fonctionnaire : il avait donné un sucre à un chien policier.

- Mon psychiatre, pour quinze mille francs, il m'a débarrassé de ce que j'avais : quinze mille francs.

- La papamobile, c'est "l'immatriculée conception" : un pape au-dessus, seize soupapes en-dessous.

- Le travail c'est bien une maladie, puisqu'il y a une médecine du travail.

- Je ferai aimablement remarquer aux hommes politiques qui me prennent pour un rigolo que ce n'est pas moi qui ait commencé.

- Je fais comme on m'a demandé : deux enfants virgule trois. J'en ai eu trois, j'ai pas trouvé la virgule.

- Je suis capable du meilleur et du pire. Mais dans le pire c'est moi le meilleur.

- Dieu, c'est comme le sucre dans le lait chaud. Il est partout et ne Le voit pas... Et plus on Le cherche, moins on Le trouve.

- J'ai un copain qui a fait un mariage d'amour. Il a épousé une femme riche. Il aimait l'argent.

- Les sondages, c'est pour que les gens sachent ce qu'ils pensent.

- Grâce à l'armement nucléaire, puisque nous sommes nés par erreur, peut-être mourrons-nous par erreur.

- L'administration en France, c'est très fertile ! On plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts.

- Les femmes seront les égales des hommes le jour où elles accepteront d'être chauves et trouver ça distingué.

- Les journalistes ne croient pas les mensonges des hommes politiques, mais ils les répètent, c'est pire !

- Je ne suis pas un nouveau riche, je suis un ancien pauvre.

- J'ai l'esprit large et je n'admets pas qu'on me dise le contraire.

- Le tennis et le ping-pong c'est pareil. Sauf qu'au tennis, ils sont debout sur la table.

- Se pencher sur son passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli.

- J'ai jamais été grand. J'ai d'abord été petit, puis j'ai tout de suite été gros.

- Vous savez ce que c'est un concours hippy ? C'est une course de cheveux.

- Ce n'est pas parce que l'homme a soif d'amour qu'il doit se jeter sur la première gourde.

20:48 Écrit par Papy dans J"y pense | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humour |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.